Programmateurs/Directeurs artistiques

Ines Hendaoui, programmatrice spécialisée jeune public (06 67 19 23 34)

Collaboration : FIFE, FIDMarseille, Festival Int. de la Roche-sur-Yon, WOS

Émilie Rodière aka Sunshine est connue pour sa très grande efficacité et sa rapidité mais elle est également très généreuse dans le travail pour partager ses connaissances et ses méthodes et fait preuve d’une très grande pédagogie.

Ines a commencé sa carrière comme programmatrice / coordinatrice en festivals. C’est grâce à Émilie Rodière qu’elle a pu se diversifier en travaillant à la régie copies et invités de différents festivals. Les compétences ainsi acquises lui ont permis d’occuper des postes plus techniques comme chargée de production. Petit à petit, elle s’est spécialisée dans l’éducation à l’image en travaillant notamment comme responsable de la formation des publics, responsable jeune public ou encore chargée de mission éducation et cinéma. Ines est actuellement chargée des partenariats hors média et des séances spéciales chez KMBO. Ines est également chargée de cours Enjeux de la programmation et de l’éducation à l’image à la Sorbonne (Paris I) et programmatrice jeune public au festival Silhouette.

Rebecca de Pas, programmatrice & consultante (06 75 51 94 78)

Collaboration : FIDMarseille, FIFE, Festival du film de la Roche-sur-Yon

J’ai travaillé avec Émilie Rodière de 2007 à 2019. Ce qui est le plus frappant c’est sa capacité à résoudre des problèmes avec rapidité et inventivité. C’est également une excellente gestionnaire et une coordinatrice respectée et écoutée de son équipe. Elle est d’une grande attention, aux besoins de tous, et aux demandes particulières des artistes, des équipes de films, des compagnies invitées.

Après sa thèse sur « Eurimages et le nouveau cinéma européen » et son initiation aux festivals à la Cinémathèque de Bologne, Rebecca De Pas rejoint le FID Marseille, où elle occupe pendant 11 ans les fonctions de programmatrice et de co-directrice du FIDLab. Actuellement conseillère de programmation pour la Viennale, elle fait partie du comité́ de sélection des Berlinale Talents, a assuré́ le rôle de mentor pour le Feature Expanded Training Program, de directrice artistique des Journées Cinématographiques Dionysiennes ou encore de responsable du programme de formation Ex Oriente Film. Rebecca De Pas a en outre collaboré avec le Festival international du film de La Roche- sur-Yon, la section Orizzonti de la Mostra de Venise, le Riviera Maya Film Festival de Mexico et le Festival du film de l’environnement de Paris.

Olivier Broche, comédien (06 62 53 49 58)

Collaboration WOS

J’ai eu l’occasion de travailler pendant 7 ans avec Émilie au festival War on Screen et ce fut toujours un plaisir. Parce qu’elle est, d’abord, toujours avenante et bienveillante et ensuite (et surtout) parce qu’elle s’est toujours montrée compétente et efficace. Il ne se présentait pas un problème sans qu’elle y apporte plusieurs solutions. J’ai pu observer qu’elle savait également diriger une équipe avec tact et fermeté. J’espère que l’avenir me permettra de retravailler avec elle.

Décrit dans Le Monde d’octobre 2007 comme «le phénoménal et si humble comédien des Deschiens», Olivier Broche a su dépasser son statut cultissime de personnage du petit Olivier, amateur de Yourcenar et de Gide, qui se prenait régulièrement des coups de bol sur le crâne par François Morel, pour mener une carrière exemplaire de comédien.

Au théâtre, il a travaillé notamment chez Macha Makeieff et Jérôme Deschamps, Christian Rist ou Stéphane Wojtowicz.

Au cinéma, on l’a vu aux côtés de Cédric Klapisch, Coline Serreau, Olivier Dahan, Tonie Marshall, Gérard Oury, Manuel Poirier, Jonathan Demme ou Romain Goupil.

Parallèlement à sa carrière de comédien – on le reverra prochainement dans une série réalisée par Sam Karman sur M6 « Les Bougon » et sur scène, dans « In memoriam » de Paul Léautaud, produit par François Morel – il entame en 2001 une carrière de producteur en produisant notamment les films courts de Bertrand Bonello « Cindy the doll is mine » (sélection officielle Cannes 2005), Eugène Green « Les signes » (sélection officielle Cannes 2006) et des frères Larrieux « Madonna à Lourdes » pour les productions « No film ».

En tant que réalisateur, il a essentiellement tourné des documentaires historiques produits par Artefilm ainsi qu’un remarquable film court La vie est à moi (2002) diffusé par Canal+. Il a été lecteur de scénarios de long-métrage pour le Centre National de la Cinématographie de 1997 à 2000 et depuis 2000 lecteur régulier de scénarios de courts-métrages pour les collections de Canal+.

Il a été lecteur de scénarios de long-métrage pour le Centre National de la Cinématographie de 1997 à 2000 et depuis 2000 lecteur régulier de scénarios de courts-métrages pour les collections de Canal+. Il est régulièrement sollicité comme juré ou intervenant dans des festivals de cinéma.

Charlotte Serrand, réalisatrice, programmatrice (06 16 34 60 40)

Collaboration : Festival Int. du film de la Roche-sur-Yon, FIDMarseille

Née en 1988 à Reims, Charlotte Serrand suit des études de lettres et obtient ensuite un master de cinéma sous la direction de Nicole Brenez. Elle consacre en 2012 son mémoire de fin d’études au cinéaste Albert Serra, avec qui elle collabore régulièrement depuis en tant qu’assistante de production et conseillère artistique (« Histoire de ma mort », « Les trois petits cochons », « La Mort de Louis XIV », « Liberté »). Elle a également travaillé aux côtés de l’artiste Isabelle Prim en tant qu’assistante réalisation (« Déjeuner chez Gertrude Stein », « Mens »). Depuis 2012, elle œuvre à l’organisation et à la programmation du Festival International du Film de La Roche-sur-Yon en tant qu’assistante de programmation, adjointe à la direction artistique, directrice artistique adjointe, directrice artistique. En 2014 elle réalise et produit son premier long métrage, qui a été présenté dans plusieurs festivals internationaux (FIDMarseille, BAFICI, Cineuropa). Depuis 2018, elle est également conseillère de programmation à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes, et lectrice au CNC. Depuis 2020, elle est la directrice artistique du Festival International du Film de La Roche-sur-Yon.

Myriam Gast, directrice directrice artistique du Fife, responsable du Fonds de soutien Cinéma Ile-de-France (06 80 58 00 07)

Collaboration FIFE

Tout au long de ces années de collaboration, Émilie s’est toujours montrée précise, réactive, fiable et redoutablement efficace.

Après un D.E.A en cinéma à l’Université La Sorbonne Nouvelle à Paris et des cours en anglais en université d’été à Jérusalem, Myriam Gast a commencé sa carrière en tant que formatrice jeunesse et programmatrice de films, enseignant l’analyse de films aux élèves inscrits à Collège au cinéma l’Île-de France et formant les enseignants.  Parallèlement elle commence à faire de la programmation de films expérimentaux pour les festivals. Elle est ensuite devenue directrice de cinéma, mais a décidé de démissionner et de devenir programmatrice de festivals.

Pendant quelques années, elle a travaillé pour plusieurs événements tels que le Festival du Film de Paris, le Festival des Costumes et du Cinéma de Paris, Moulins-sur-Allier ou Tunis et pour Fife Ile-de-France en tant que programmatrice et coordinatrice. Elle a également travaillé occasionnellement entre 2006 et 2008 pour la société de distribution KMBO alors débutante, en charge du marketing et du sponsoring.
 
De 2009 à 2016, elle a été directrice artistique / responsable de la programmation de Fife Ile-de-France. Ce grand rendez-vous du cinéma environnemental a accueilli jusqu’à 13 000 spectateurs, qui ont eu la chance de découvrir une large et riche sélection de films inspirants qui soulignent l’importance des enjeux environnementaux : 101 films, 20 webdocumentaires, 41 pays, nombreuses Q & A et débats, rencontres professionnelles…
De nombreux films présentés en première au FIFE ont été ensuite diffusés par des chaînes de télévision ou en salles via des distributeurs.

Depuis 2016 (date à laquelle la Région de Paris a arrêté le festival), elle est responsable du Fonds de soutien Cinéma (Aide à la production longs métrages)  de la Région Île-de-France. Environ 13M€ par an dédiés aux longs métrages qui dépensent au moins la moitié de leur budget dans la Région parisienne (et y sont à moitié tournés pour des films de fiction). Depuis 2020, ce fonds dédié aux productions majoritaires est plus largement ouvert à la coproduction européenne et un nouveau fonds, « Fonds de soutien international » a été créé (environ 1,5M€ par an pour la TV et le cinéma ensemble). Elle est impliquée dans la mise en place de ce nouveau fonds depuis le début.
 

Sadia Robein, programmatrice et coordinatrice (07 81 85 92 60)

Collaboration WOS

J’ai travaillé avec Émilie Rodière au Festival International du Film War on Screen durant trois éditions. Émilie était responsable d’une équipe de techniciens intervenant sur l’évènement ainsi que du personnel en charge du protocole. La collaboration avec elle a été très efficace, non seulement du fait de son professionnalisme mais aussi grâce à sa capacité d’écoute et à son aptitude à solutionner tout problème qui a pu se poser à nous. Son caractère avenant et chaleureux fait qu’elle arrive à créer une ambiance conviviale et joyeuse autour d’elle et cela jusque dans les moments les plus tendus de la préparation du festival. C’est sans aucun doute l’une des meilleures professionnelles de l’évènementiel avec laquelle je n’ai jamais travaillé.

Sadia Robein est diplômée de l’Université Paris III Sorbonne Nouvelle et de l’Institut für Kultur- und Medienmanagement à Hamburg.

Après avoir travaillé pour des festivals comme le Festival International de Cinéma Entrevues à Belfort et le Festival Augenblick à Strasbourg, et pour des  entreprises de production de films documentaires de création (Indi Film GmbH à Berlin, Medienwerkstatt Linden à Hanovre en Allemagne), elle est devenue Coordinatrice générale du festival War on Screen à Châlons-en-Champagne où elle a également mis en place des résidences d’aide à l’écriture et à la production – WoS Talent Lab, en partenariat avec la Filmuniversität Babelsg Konrad Wolf à Potsdam, la Fémis et la Lodz Film School polonaise. Actuellement, elle travaille à nouveau à Strasbourg pour le festival de cinéma germanophone, Festival Augenblick, où elle met en place des projets franco-allemands et développe la stratégie de communication et de partenariats financiers. Elle est également lectrice de scénarios aux comités courts et longs métrages de la Région Grand Est.